Test

Le spécialiste des sports de montagne !

  1. Accueil
  2. Nos Guides
  3. Ski
  4. Matériel de ski
  5. Qu’est-ce que le bootfitting ?

Qu’est-ce que le bootfitting ?

Qu'est-ce que le bootfitting ?

Il est bien fini le temps où le skieur n’avait d’autre solution que de s’adapter, tant bien que mal, à des chaussures de ski standardisées. Grâce au bootfitting, c’est la chaussure de ski qui s’adapte à la morphologie du porteur, et non l’inverse. Tour d’horizon des méthodes qui constituent le bootfitting, technique d’adaptation des chaussures aux pieds du skieur.

Analyse de la morphologie du pied

Avant toute autre chose, le professionnel du bootfitting va procéder à une analyse méticuleuse de la morphologie de votre pied. Cette inspection permet dans un premier temps de déterminer le type de pied : est-il « normal » (bon équilibre entre les différents éléments du pied), creux (les points de pression sont alors concentrés sur certaines zones) ou plat (l’appui est le même sur toute la surface inférieure) ? Il faut aussi vérifier si le pied est de type pronateur (affaissement du pied vers l’intérieur) ou supinateur (affaissement du pied vers l’extérieur, ce qui est plus rare). Cet « état des lieux » permet enfin de détecter d’éventuelles pathologies de la forme du pied, tel l’hallux valgus (qui est une déformation de la base du gros orteil vers l’extérieur).

Choix de la bonne chaussure

Une fois toutes les informations nécessaires obtenues en étape d’analyse du pied, il est temps de choisir la paire de chaussures idéale pour affronter les belles et longues journées de ski. Pour ce faire, le professionnel va prendre les mesures des pieds du skieur, comprenant la pointure bien évidemment, mais également d’autres données cruciales à prendre en compte, comme la mesure des malléoles (proéminence osseuse extérieure des chevilles) ou encore la largeur métatarse (correspondant peu ou prou à la zone la plus large du pied). Ces données compilées, il est temps de s’intéresser à l’indice de flex. Cet indice détermine le niveau de rigidité de la chaussure de ski. Outre le type de pied, c’est l’expérience du skieur et donc son aisance sur des skis qui déterminent vers quel indice de flex se diriger.

Conception d’une semelle sur-mesure

Le bootfitting est fondé sur la personnalisation de la paire de chaussures, aussi il n’est pas concevable de se limiter à la semelle standard de la chaussure choisie. Le professionnel du bootfitting que vous consultez va prendre votre empreinte plantaire, ce qui lui permettra de réaliser une semelle 100% adaptée à la structure de votre pied. Une semelle sur-mesure respectera l’équilibre naturel des appuis d’un pied dit « parfait », ou viendra au contraire compenser les lacunes d’un pied plat ou creux. Une bonne semelle est un incontournable afin que la fin d’une journée de ski ne se transforme pas en torture pour les pieds.

Thermoformage du chausson

Le chausson est la partie intérieure et amovible de la chaussure de ski. Il est l’élément « tendre » de la structure, protégeant le pied des chocs, confortant les appuis et assurant l’isolation thermique. En bootfitting, il convient de travailler exclusivement avec des chaussons compatibles avec la technique du thermoformage. Cette méthode consiste à chauffer le chausson, dont la matière va alors sensiblement se dilater sous l’effet de la chaleur. Tant qu’il est encore chaud, le skieur enfile le chausson qui, par refroidissement, va alors parfaitement épouser la forme du pied. Dans le registre morphologique, la « Rolls » des chaussons est le chausson injecté. Ce chausson injecté est réalisé par propulsion d’une mousse qui capture alors l’empreinte des pieds du skieur, jusque dans ses moindres déformations, pour une ergonomie optimale.

Finitions de la coque

Lorsque le pied présente une forme très particulière, une chaussure bien choisie, une semelle sur-mesure et un chausson thermoformé peuvent se révéler insuffisants. C’est notamment le cas lorsque le pied souffre d’une proéminence très prononcée, avec des parties extrêmement saillantes, dans le cas d’un hallux valgus sévère par exemple. Dans les cas de ce type, le professionnel est contraint de travailler directement sur la structure de la chaussure, de façon localisée, afin d’adapter précisément la forme de la coque à la malformation qui pose souci.

Serrer la chaussure à bon escient

Pendant une séance de ski, le pied gonfle progressivement. Il s’agit d’un mécanisme de défense naturel du corps contre le froid, afin de préserver les membres des basses températures. Aussi, il convient d’ajuster avec précision le serrage des chaussures avant le grand départ. Trop peu enserré, le pied va « flotter » et générer un inconfort pour l’utilisateur. Au contraire, une chaussure trop serrée va très rapidement mettre son porteur au supplice, dès lors que le pied aura naturellement pris du volume au cours de la journée. Le professionnel du bootfitting saura quel serrage est le mieux adapté pour vous et vous conseillera en conséquence.

Être à l’écoute de ses sensations en piste

Pour éprouver un système, rien ne vaut la pratique. C’est au skieur lui-même d’être à l’écoute de ses propres sensations sur les pistes afin d’avoir la certitude que les réglages choisis sont les bons. Éventuelles sensations d’inconfort, douleurs, impression de flottement… Soyez attentif à tout ce que vous signalent votre corps et vos pieds pendant une séance de ski. Ce retour d’informations est précieux pour le professionnel : c’est en fonction de ces données qu’il peut ajuster ses réglages et peaufiner la personnalisation de vos chaussures.

Coût du bootfitting

Comme toute réalisation sur-mesure, cette pratique représente un coût non négligeable. Si vous disposez déjà de chaussures avec lesquelles vous êtes à l’aise, que vous souhaitez perfectionner par un ou plusieurs réglages, la note à l’arrivée sera évidemment plus abordable. Un simple ajustement de la chaussure peut ne vous coûter que quelques dizaines d’euros par exemple. À l’inverse, pour la « totale » et une adaptation intégrale, il vous en coûtera entre 500 et 1 000 euros selon le spécialiste. Un tarif conséquent à mettre en perspective avec les avantages : une telle paire vous garantit de très longues années de ski dans un confort optimal et avec un risque considérablement amoindri d’accident.