Test

Le spécialiste des sports de montagne !

Peaux de phoque

  1. Accueil
  2. Ski
  3. Ski de randonnée
  4. Peaux de phoque

Si à l’origine les premiers skieurs utilisaient de vrais peaux de bêtes sous leurs semelles, aujourd’hui ce sont bien des peaux synthétiques. Ultra résistantes, durables et faciles à poser, les peaux de phoque permettent aux skieurs d'atteindre les cimes et de profiter d'incroyables descentes en poudreuse.  En savoir plus

Filtres
Prix
149€ 158€

Peau de phoque : les différents modèles et leurs propriétés

L’utilisation de la peau de phoque est apparue dans les années 30 en Europe. Une pratique venue tout droit des Inuits. Ils employaient la peau de cet animal ou celle d’autres animaux à poil dur et court pour la coller sous les semelles de skis, car elles facilitaient l’ascension et elles amélioraient la qualité de glisse. Cette époque est révolue, mais le terme est resté pour désigner les cuirs synthétiques ou les matières techniques fixés sous les spatules des skieurs. On vous explique tout sur ces nouveaux revêtements pour bien choisir une peau de phoque pour ski de randonnée ou d’alpinisme.

Les différents éléments d’une peau de phoque ?

La peau de phoque fixée sous les skis apporte une meilleure stabilité lors des sorties et permet d’atteindre un sommet sans perdre l’équilibre et sans effort inutile. Trois éléments composent une peau de phoque :

  • Une trame
  • Le système d’accroche
  • La fibre elle-même

Réunis, ils maintiennent parfaitement la peau sous le ski de randonnée et ils remplissent une fonction bien précise. La partie en fibre est celle qui assure l’adhérence avec la neige, la trame opère la jonction avec la semelle du ski grâce au système d’accroche fabriqué à partir d’une matière adhésive. Plusieurs fabricants comme Colltex, Pomoca ou Gecko proposent plusieurs systèmes fabriqués en :

  • Fibres synthétiques
  • Mohair
  • Mélange des matériaux précédemment cités.

D’autres fabricants ont mis au point des fixations autocollantes simples, avec tendeur ou intégrant tendeur et talon. Des peaux à colle ou sans colle sont également disponibles.

Avant de s’équiper, il est prudent de vérifier la taille de la peau qui dépend de celle des skis. Certains fabricants proposent des peaux prédécoupées et d’autres modèles à tailler en fonction de la longueur nécessaire pour la fixer. Il est recommandé de la découper en ajoutant quelques millimètres en plus pour la mettre en forme correctement.

Les différents revêtements

Parmi les différents modèles de peaux de phoque proposées par les fabricants de matériel de ski, il n’est pas toujours commode de faire la différence. Surtout lorsqu’on pratique davantage le ski alpin que le ski de randonnée. Sauf à avoir d’en son entourage des vieux briscards de la descente. Pour s’équiper de peaux de phoque ayant une excellente accroche, voici quelques éléments pour les différencier.

Les peaux synthétiques en Nylon ont l’avantage d’être peu coûteuses et très résistantes. Elles sont indiquées pour grimper. Leur excellente accroche conviendra aux skieurs débutants. En revanche, pour la glisse, elles sont moins performantes, car la neige s'incruste plus facilement dans les fibres. On dit qu’elles ont « tendance à botter ».

Les peaux fabriquées en mohair offrent à la fois une excellente qualité de glisse et une très bonne accroche pour éviter l’effet anti-recul. Seul inconvénient de ces accessoires de ski, une usure plus rapide. A l’usage, les fibres finissent par retenir la neige, ce qui diminue leur capacité. Elles nécessitent un entretien régulier pour les garder en bon état.

Les peaux mixtes mohair et synthétique sont les plus appréciées des amateurs de ski de randonnée pour leur qualité d’accroche et de glisse. Elles satisferont tous les sportifs en quète de de matériel ski de randonnée performant. Leur solidité permet de les conserver plus longtemps en bon état.

Peau de phoque collante ou autocollante ?

La peau autocollante est le modèle le plus répandu. Elle est disponible en trois versions :

  • La peau est directement collée au ski et permet d’obtenir une meilleure glisse.
  • La peau autocollante avec un tendeur inclut un étrier accroché au tendeur par un caoutchouc. L’avantage de ce système est qu’il est possible d’enlever la peau sans avoir à se déchausser. Cette version de la peau autocollante est la plus employée lors de championnats.
  • La peau autocollante avec tendeur et talon est fixée à l’avant par un tendeur et un crochet à l’arrière. Les frottements entre la peau et le crochet freinent un peu la glisse, ce qui peut être un désagrément pour les skieurs émérites.

La peau sans colle demeure la plus performante. Elle se fixe comme une ventouse. Fabriquée en acrylique ou silicone, elle est robuste et se lave à l’eau. Ses qualités font l'unanimité chez les amateurs de ski.